AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE AU 17EME SIÈCLE
Tous les groupes sont là pour vous . Faîtes votre choix et rejoignez nous

Partagez|

Rappel historique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

COMPTE FONDATEUR

♦ Messages : : 60
♦ ici depuis le : : 10/12/2011


MessageSujet: Rappel historique Lun 2 Jan - 14:32

Rappel Historique
Pour vous aider à RP, nous vous proposons dans ce sujet, un petit rappel historique (a) comme ça, si vous avez un doute concernant le 17ème siècle, vous allez dans ce sujet et Hop ! le doute disparait. Toutefois si vous avez des questions et que les réponses ne se trouvent pas dans ce sujet, nous sommes là



L'année du contexte

Nous sommes en 1610 et Henri IV a été assassiné dernièrement. Le pouvoir a de plus changé de sexe puisque c'est la mère de Louis XIII, Marie de Médicis qui accède au pouvoir car son fils est trop jeune. C'est donc le début de la régence qui ne se finira qu'en 1615. De plus contrairement à son époux, Marie de Médicis est très catholique à l'inverse d'Henri IV qui lui était plus protestant. Le catholicisme est donc étonnement présent en France depuis lors.

Les différents ordres

Le Clergé

Dans la hiérarchie des dignités il s’agit du premier ordre ; il ne présente pas d’unité, car ses membres sont issus à la fois de la noblesse, de la bourgeoisie, voir parfois de plus basses classes.

Petite note : Dans notre forum nous nous occuperons que du clergé séculier donc nous n'autorisons pas de membres du clergé régulier ( donc nous ne voulons pas de bonne soeur par exemple )

Le clergé séculier est au service direct du fidèle et est exclusivement masculin, il célèbre les messes, les sacrements et s’occupe de l’enseignement par le biais du catéchisme.

♦️ La règle monastique : Vous serez novices pendant deux ans, vous ne deviendrez moines qu'après ce délai. Vous ferez alors vœu de pauvreté, de travail et d'obéissance.

♦️ Le rôle de l'Eglise : il n'y a que les clercs, qui savent lire et écrire. Ils conserve et recopient les livres des célèbres écrivains grecs et romains . Ils enregistrent les actes de naissances au moment du baptême, ainsi que les mariages et les décès dans les villages environnants (l'état civil). Ils s'occupent également des écoles et veillent à ce que les générations futures sachent ce qu'il s'est passé dans notre histoire. Ils doivent pratiquer l'hospitalité envers tout chrétien qui demande, et surtout aux pèlerins.

♦️ La richesse de l'Eglise : des paysans donnent leurs biens pour se mettre sous sa protection. Ils reçoivent en retour le logement, l'habillement, la nourriture. D'autres font des donations de terres, de récoltes ou d'animaux pour avoir part aux prières et aux messes ; des seigneurs se montrent généreux pour se faire pardonner leurs crimes.

♦️ La puissance de l'Eglise En proclamant la Trêve de Dieu, l'Eglise a interdit aux nobles de faire la guerre du mercredi soir au lundi matin. Puis, par la Paix de Dieu, elle a défendu de maltraiter certaines personnes : Elle interdit d'envahir les églises, d'attaquer le clergé, les animaux, les paysans , la nature et d’incendier les maisons.

Le pouvoir de l'église : la pénitence publique :
S'il persiste : il est excommunié, retranché du monde chrétien ;
L'église a également le droit de justice, et le Tribunal de l'Inquisition sait frapper ceux qui se rendent coupables de crimes contre l'Eglise, ou font preuve d'impiété ( avoir du mépris pour la religion ou agir contre la religion )

La Noblesse

La vertu est transmise l'homme, plus la noblesse est ancienne, plus le prestige est grand, plus il est nécessaire de défendre son Honneur. La noblesse est supérieure, il faut donc de la force physique, être courageux et se confronter ainsi à la mort pour le service de Dieu ou le service du Roi.

Comment devenir noble : La première façon, en France, le roi peut anoblir quelqu’un, notamment suite à un combat héroïque. La seconde voie est l’agrégation lente des roturiers les plus aisés sur trois générations. La troisième est immédiate, par l’achat d’un office anoblissant ou d’une terre noble, mais seulement si l’on adopte un mode de vie noble.

Il existe :
- Les Grands du Royaume : il s’agit des Princes du Sang, des Princes étrangers, des Ducs et Pairs du Royaume. Ils bénéficient de tous les honneurs de la cours. ils peuvent siéger au conseil du roi, ils ont généralement de bons revenus car la gouvernance des provinces leur est confiée (même s’ils ne s’y rendent pas) et ils ont facilement accès aux plus hautes charges militaires, comme celle de Maréchal de France.

Petite note : Dans notre forum, nous ne voulons pas de personnes ayant vraiment existées, c'est pourquoi vous pouvez inventer des grands du royaume mais vous ne pouvez pas prendre de personnes célèbres ayant vraiment vécues

- La Noblesse seconde : il s’agit des grands lignages provinciaux, possédant la gloire militaire, ils ont parfois des rapports matrimoniaux avec les Grands.

- La Noblesse de Robe, aux revenus souvent supérieurs à la Noblesse seconde, leur niveau culturel l’est également, voir parfois supérieur à certains Grands du Royaume.

- Les gentilshommes, sont des nobles qui restent en Province et ne vont que rarement à la cours, lorsque c’est le cas, ils le font savoir. Ils sont néanmoins très influent localement.

Le Tiers Etat - le peuple

La bourgeoisie

Il y a quatre modèles de bourgeois :
- La Bourgeoisie administrative : magistrats, parlement etc..., elle fréquente de plus en plus la noblesse de robe. On peut également y ajouter les procureurs, les greffiers, les avocats et universitaires. Ils restent capables d’affronter les crises, mais ils n’ont pas d’opportunité d’ascension.

- La Bourgeoisie des finances : les officiers des finances

- La Bourgeoisie marchande : il s’agit des grands marchands internationaux, des marchands vendant leurs produits au sein de plusieurs provinces, des marchands vendant leur produit au sein d’une province, et enfin des petits détaillants vendant les produits de luxe (sucre, épice).

- La Bourgeoisie propriétaire, les rentiers : ils vivent des revenus de leur propriété en campagne, ou encaisse des loyers en louant en ville. Ils peuvent également vivre des placements de leur argent.

Ils se pensent supérieurs , ils ont une conscience de supériorité, en raison de :
- leur indépendance financière, leur richesse
- leur niveau d’instruction élevé (leurs enfants vont au collège, puis à l’université)
- ils sont des acteurs locaux (milice bourgeoise, financement d’organismes charitables)

Le peuple des campagnes

Les paysans indépendants possèdent outre les terres, les moyens d’exploiter celle-ci (bœufs, charrues, etc …). Ces paysans indépendants sont des employeurs qui emploient des domestiques, mais aussi des paysans modestes et journaliers au revenu modeste. Ils sont éduqués, leur enfants vont jusqu’au collège pour devenir des officiers ruraux, des prêtres, etc…


Les paysans dépendants sont les plus importants, entre 16 et 17 millions. Leur condition est très divergente, de la médiocrité à l’extrême précarité. Il s’agit donc d’individus fragilisés.

♦️ La première catégorie est celle des paysans moyens, de 5 à 15ha de terres, ainsi que la foule des artisans ruraux.

♦️ Dans la seconde catégorie, ils sont locataires de micro-exploitations et de leur masure. Ces journaliers, ou brassiers, n’ont que leur force physique à disposition, et loue celle-ci aux propriétaires afin de survivre.

Le peuple des villes


♦️ La première catégorie est le bon peuple.

Ils ont un niveau de vie proche de la petite bourgeoisie. Il s’agit de chef d’ateliers, de petits marchands, de petits officiers, de petits rentiers, ou encore, les plus importants socialement, des maîtres de corporation.

♦️ La deuxième catégorie est le menu peuple

Il s’agit d’une population sans biens et endettée, proie facile des usuriers, ils vivent dans des conditions sociales mauvaises et sont sensibles aux maladies. Ils sont totalement analphabètes et sont touchés par l’alcoolisme et la prostitution.

♦️ La troisième catégorie, les déracinés et les déclassés.

Les déracinés :: sont coupés de leur résidence d’origine, temporairement ou définitivement. On y range également les personnes ayant un emploi.
On trouve :
les colporteurs, les travailleurs saisonniers quittant temporairement leur province pour travailler en ville (maçons du limousin, ramoneurs savoyards, etc …)
les artistes ambulants (comme la troupe de Molière a ses débuts) méprisés
les nomades (surnommés « égyptiens »). Ils sont craint également car supposés sorciers, ou devins.

Les déclassés, chassés de partout, doivent s’agréger entre eux pour former des bandes et sont le plus souvent des brigands. On trouve des déserteurs , les infirmes et des filles mères. Ils sont expulsés des villes.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nightmare17th.forumactif.org

Rappel historique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NIGHTMARE :: Once upon a time... :: « L’histoire , la science du malheur des hommes. » :: Administration-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com