AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE AU 17EME SIÈCLE
Tous les groupes sont là pour vous . Faîtes votre choix et rejoignez nous

Partagez|

à la recherche d'une proie perdue...[PV Calliope ♥ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

ADMIN Démoniaque (a)

♦ Messages : : 237
♦ ici depuis le : : 01/01/2012
♦ Célébrité : : Ben Barnes
♦ Topic : : Ouvert ♥
♦ Âge du personnage : : 1433 ans et toutes mes dents ♥ mais pour vous c'est 24 ans (a)
♦ Situation financière : : L'argent n'est pas un problème pour moi. Mais bon je ne suis pas riche non plus, je sais juste comment faire pour n'avoir rien à payer (a)
♦ Situation Civile : : Célibataire ♥️ (a)
♦ Compétences : : Je suis un démon ♥️ J'ai le pouvoir d'entrer dans vos rêves . Donc si vous faîtes un cauchemar c'est de ma faute. Ah et je peux aussi vous manipuler dans vos rêves. Et comme je ne montre jamais mon vrai visage, vous ne pourrez jamais savoir qui est le responsable de vos nuits traumatisantes ♥️
♦ Mon ambition : : M'amuser en vous manipulant dans vos rêves (a) Comparé à mes autres confrères, je n'ai pas spécialement envie de devenir le maître du monde. Après tout, sans humains à persécuter, ça serait vraiment ennuyeux...
♦ Relations : : UC


MessageSujet: à la recherche d'une proie perdue...[PV Calliope ♥ ] Ven 27 Jan - 12:02

à la recherche d'une proie perdue...


Le village était calme aujourd'hui, étrangement. Pancratius s'ennuyait déjà depuis quelques heures. La peur, l'angoisse des habitants. C'est uniquement ça qui amuse ce démon. Mais voilà, depuis quelque jours, il n'arrive pas à trouver la cible idéale. La personne qui aura toute l'attention de ce démon et qui, de ce fait, vivra les pires nuits de sa vie. Oui, parce que ne l'oublions pas, Pancratius est un démon qui entre dans les rêves, c'est la personne qui crée les cauchemars, c'est lui qui vous traumatise pendant que vous dormez. En plus vous ne voyez jamais son visage, vous ressentez juste un horrible effroi, une présence étouffante qui n'est pas loin de vous et qui vous surveille. Ce pouvoir est très utile quand on veut manipuler des personnes en particulier. Surtout à cette époque, quand on voit dans les rêves des messages importants qui ont pour signification des évènements futurs. Vous ne me croyez pas ? Pourtant les habitants sont comme ça en 1610. Quand ils ont mal quelque part, ils savent que c'est Dieu qui l'a voulu et ils ne vont pas vraiment essayer de soigner la plaie. Ils croient en une personne supérieure qui dicte le moindre de leur mouvements et donc ils se font une raison et surtout essayent de se faire pardonner d'un acte qu'ils auraient apparemment commis pour souffrir autant, puisque pour eux, c'est Dieu qui les punit. En ville et surtout parmi les nobles, on croit beaucoup moins à ces choses là. Certains savent ce qu'il se passe vraiment quand vous souffrez car ils ont fait des études en médecine et ce sont ces personnes qui feront tout pour vous sauver. Ils ne vous expliqueront pas vraiment ce que vous avez car déjà vous ne voudrez pas le croire et en plus ça serait trop compliqué à expliquer. Oui parce que, au village, la plupart des habitants sont illettrés et analphabètes, alors comment leur expliquer le fonctionnement d'une maladie ? Les habitants d'ailleurs, sont les proies faciles pour un démon comme Pancratius. Il a une préférence pour les personnes se disant « chef » de quelque chose et celles qui sont entêtées. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il est plus facile de manipuler une personne qui n'écoutera pas les autres mais qui sera écoutée par les autres. Si il manipule un chef, il est persuadé que les «  sujets » de ce chef obéiront. Pareil si il manipule une personne entêtée qui est toujours persuadée d'avoir raison, il sait que personne n'arrivera à lui dire la vérité et par conséquent il sera maître des mouvements de sa proie pendant une très longue période. Mais le problème, c'est qu'il a certes des proies en ce moment mais étrangement, aujourd'hui, il cherche une autre personne, quelqu'un qui aura toute l'attention de ce démon pendant quelques jours. Peut être qu'il trouvera la personne adéquate dans peu de temps. Pancratius était décidé, il allait trouver sa proie. Pour se faire, il entra au village et décida de repérer sa cible discrètement. Il savait très bien comment faire pour passer inaperçu. Quand on lui souriait, il souriait. il regardait dans chaque côté pour connaître le moindre recoin de sa vue panoramique et enfin il ne parlait pas énormément. Bien sûr si vous allez le voir, il vous parlera en souriant mais si vous ne lui parlez pas, il ne viendra pas vous voir. Sauf si vous l'intéressez, mais ça c'est une autre histoire. Pancratius marchait donc au village, soudain et étrangement, le brouhaha perpétuel du village se fit enfin entendre. Des marchants veulent vendre leur produits et hurlent à tout bout de champs qu'ils ont les meilleurs animaux, les meilleurs pains ou les meilleurs objets du pays. Pancratius essaye tant bien que mal de garder son sourire alors qu'au fond de lui il a des pulsions de meurtres. Les humains...Ce démon ne les a jamais aimé mais c'est de pire en pire depuis qu'il s'est installé au village. Au moins pendant l'époque romaine, il y avait moins de festivité, moins de commerçants et surtout beaucoup moins de personne qui hurlaient que leur cochon était le meilleur. Le bruit des commerçants, lui tape sur les nerfs mais il doit se contenir, personne ne doit savoir qu'il est louche surtout qu'il voit bien qu'il y a des observateurs au village et au moindre faux pas, ils se douteront de quelque chose. Pancratius sait qu'il est invincible pendant les rêves, mais il sait également qu'il a beaucoup moins de pouvoirs quand tout le village est éveillé. Il a quand même quelque pouvoir notamment son immortalité et il n'a pas vraiment peur des observateurs car ce ne sont que des humains tuables facilement mais il préfère être discret au village, la manipulation est quelque chose de vraiment trop plaisant pour la perdre aussi facilement et surtout aussi rapidement. Alors il reste discret, la meilleure solution. Mais là, c'était trop pour Pancratius. Il se précipite vers une ruelle et lâche un profond soupire. Mais alors qu'il se pensait seul, un habitant se trouvait également à l'autre extrémité de la rue. Pancratius ne distinguait pas vraiment la silhouette mais qu'importe il se dirigea doucement vers l'imprudente personne coincée dans une ruelle avec un démon. Qui sait peut être qu'il a enfin trouvé sa proie...

_________________

PANCRATIUS


Dernière édition par Pancratius le Mer 1 Fév - 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


♦ Messages : : 95
♦ ici depuis le : : 26/01/2012
♦ Célébrité : : Helena Bonham Carter
♦ Âge du personnage : : 39 ans
♦ Situation financière : : Riche
♦ Situation Civile : : Célibataire
♦ Compétences : :
Pouvoirs d' Illusions & de Pyrokinésie.
Sortilèges, potions, malédictions, anecdotes, philtres, poisons, Enchantement.


♦ Mon ambition : :
Devenir le maitre du monde:
- Trouver un médium
- Tuer la tueuse pour affirmer sa supériorité
- Se rallier a un démon très puissant
- Acquérir le pouvoir de destruction


MessageSujet: Re: à la recherche d'une proie perdue...[PV Calliope ♥ ] Dim 29 Jan - 13:58




à la recherche d'une proie perdue...

    Je sortais du Manoir, complètement détendue ; je revêtais une longue robe noire au jupon bouffant, je haïssais porter ce genre d'accoutrement mais j'en étais bien obligé pour l'image, si je portais une simple robe pour sortir, les soupçons se tourneraient vers moi, je me devais de me conduire comme une noble, tenter de me souvenir de mon éducation que j'avais boycotté pendant vingt ans. J'étais nouvelles en ville aux yeux de tous, mais quand ils apprenaient ma naissance, ils avaient souvenir de moi, une petite fille réservée et une jeune fille compliquée. Mes longs cheveux noirs bouclés, tombaient en cascade sur mes épaules, dans un chignon j'avais légèrement relevé ma chevelure à l'arrière donnant un effet d'épaisseur sans retirer l'effet de longueur ; les dames de mon âge, venue me côtoyer admirait ma chevelure avec envie, elle avec leur cheveux bruns lisse comme des baguettes étaient coupés à hauteur des épaules beaucoup trop d'entretien selon elles, évidement, elles n'avaient pas le remède miracle. Je chaussais des chaussures plates qui ne se voyaient pas sous ma grande robe, les dames se devaient de marcher en talon, je devais avouer avoir du mal à m'y réhabituer. Je traversais l'immense jardin entourant le manoir, je me promenais tout simple, cela me faisait le plus grand bien. J'apercevais une lueur lointaine et je me dirigerais vers elle. La nuit venait de tomber sur le petit village qui semblait encore très éveillé, l'animation ; ce n'était pas ce qu'il manquait ici. J'observais la populace qui était des plus bruyantes en cette soirée. Je m'approchais prés d'un commerçant qui vendait toutes sortes de plantes, j'observais son étalage quand celui-ci me proposa ses salades, je lu adressais un sourire qui signifiait que je n'étais pas intéressée, quand tout à coup le voisin s'écria avoir les meilleures salades du compté, s'en suivi un débat qui me fatiguait sérieusement. Je soupirai lassé et je ne finissais pas acheter des jeunes pousses, à l'instant où le marchand m'adressa la parole, il parut particulièrement agressif dans le timbre de sa voix et je fronçais les sourcils mécontente, il me fit donc le demi tarif la mine navrée. Je glissais mes pousses dans mon sac puis je m'éloignais alors que les disputes reprenaient. Je passais devant une petite ruelle quand j'aperçus quelqu'un s'y précipiter, je fis quelque pas en sa direction, je l'observais soupirer, l'air complètement soulagé d'un poids sur ses épaules, où plutôt d'une douleur... Je le fixais de mes grands yeux bruns, avec un faible sourire amusé, la personne en question s'approcha de moi après m'avoir repéré, je restais droite, imposante jusqu'à ce que je puisse distinguer ses traits. C'était un jeune homme à la peau claire, la chevelure brune, les yeux foncé ; le visage dur qui tranchait avec une mine qui vous inspire la confiance. Je ne le quittais pas du regard jusqu'à ce qu'il arrive à un mètre de ma personne, je n'avais jamais vu ce jeune homme par ici, à vrai dire je ne connaissais pas grand monde. Il était grand, aux allures séduisantes, il ressemblait aux vampires du livre de mon père, ils avaient toujours un physique attractif. Mais il n'avait rien d'un vampire, il y avait un vampire qui vivait chez moi et je savais parfaitement ressentir l'aura que les vampires dégagent.

    « Tu es perdu mon mignon ? »
    Lui demandais-je d’une voix calme qui sonnait assez mystérieusement.

    Je le fixais droit dans les yeux sans la moindre crainte ; pourtant une femme seule était assez vulnérable ; mais je paraissais confiante, j’avais mes raisons. Pourquoi aurais-je peur ? Avec mes pouvoirs, je n’avais pas lieu d’être effraya par qui que se soit, démons, vampires, autres sorciers, loup-garou, chasseur en tout genre. J’avais peut-être trop confiance en moi, c’était un peu ça la folie que je cultivais. Je n’avais rien d’une inconsciente, mais il était clair que je prenais trop de risque, le plaisir du pouvoir ça rendait toujours un peu dingue, un peu trop sure de soit. Le plaisir de la prise de risque jouait énormément sur mes façons d’agir en général. Je lui adressais un large sourire qui sonnait faux au niveau « sympathique », il semblait sur de lui de son coté également, étrange personnage, il n’avait rien d’humain.


Spoiler:
 

_________________
Calliope R. Pearl

" Nulle cause n’est perdue... s’il y a encore un pauvre fou prêt à se battre pour elle. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ADMIN Démoniaque (a)

♦ Messages : : 237
♦ ici depuis le : : 01/01/2012
♦ Célébrité : : Ben Barnes
♦ Topic : : Ouvert ♥
♦ Âge du personnage : : 1433 ans et toutes mes dents ♥ mais pour vous c'est 24 ans (a)
♦ Situation financière : : L'argent n'est pas un problème pour moi. Mais bon je ne suis pas riche non plus, je sais juste comment faire pour n'avoir rien à payer (a)
♦ Situation Civile : : Célibataire ♥️ (a)
♦ Compétences : : Je suis un démon ♥️ J'ai le pouvoir d'entrer dans vos rêves . Donc si vous faîtes un cauchemar c'est de ma faute. Ah et je peux aussi vous manipuler dans vos rêves. Et comme je ne montre jamais mon vrai visage, vous ne pourrez jamais savoir qui est le responsable de vos nuits traumatisantes ♥️
♦ Mon ambition : : M'amuser en vous manipulant dans vos rêves (a) Comparé à mes autres confrères, je n'ai pas spécialement envie de devenir le maître du monde. Après tout, sans humains à persécuter, ça serait vraiment ennuyeux...
♦ Relations : : UC


MessageSujet: Re: à la recherche d'une proie perdue...[PV Calliope ♥ ] Mer 1 Fév - 12:27

Pancratius n'en pouvait plus. Il ne supportait plus les humains. Leurs manies, leurs habitudes, leurs émotions inutiles...Tout était horrible et pathétique pour ce démon. Bien sûr il ne les détestait pas, car il avait besoin d'eux pour s'amuser mais quelle corvée que de devoir s'infiltrer chez eux pour manipuler et grâce à ça, se divertir. D'ailleurs n'est-ce pas ça vraiment s'amuser ? Le fait de devoir lutter pour atteindre un mini bonheur ? Même si, il est vrai que je ne pense pas qu'il soit judicieux de parler de bonheur concernant un démon. Quoiqu'il en soit, Pancratius s'était dirigé au village aujourd'hui. Il recherchait une proie, quelqu'un qui pourrait l'amuser. Ses critères étaient très difficiles et il mettait souvent beaucoup de temps avant de se décider à choisir telles ou telles personnes. C'était important d'être difficile. Vous ne comprenez pas pourquoi ? Mais cette proie serait à lui pendant une durée indéterminée alors il fallait penser à chaque chose. Tout d'abord si cette cible avait déjà des ennemis, ou bien des amis, ou encore des problèmes. Ensuite il fallait tout connaître sur elle et notamment ses infimes secrets. Elle était humaine ? Ou bien un monstre extraordinaire ? Ça c'était la base. Les questions initiales, celles qu'il devait se poser avant d'être sûr de la choisir. Et puis bien sûr avant cela, il doit la trouver. Il a un petit faible pour les chefs ou bien pour les personnes à fort caractère mais des fois, il aimerait manipuler une pauvre jeune fille sans défense. Mais bizarrement à Saugues, peu de jeunes femmes sont sans défenses. Ah ces sorcières...
Mais qu'importe, il aime cette ville, parce que justement il y a un climat de peur et de méfiance. A chaque minute, une personne a peur pour sa vie ou pour celle de sa famille. Vous ne vous en rendez peut être pas compte mais pourtant c'est bien le cas. Derrière les sourires permanents de chaque commerçant, se cache un lourd secret. Ils ont peut être tué quelqu'un ou bien se sont-ils peut être transformés en quelque chose cette nuit, ou alors ils ont peur des habitants. Tous, tout le monde craint tout le monde à Saugues. Et c'est cette ambiance que le démon aime. Quand une ville est déjà terrorisée, c'est facile d'en tirer profit et surtout c'est très amusant. Quoiqu'il en soit, Pancratius marchait dans la rue commerçante, et, attaqué par le bruit incessant des vendeurs et autres personnes des rues, c'était précipité dans une ruelle. Blasé, fatigué, et légèrement irrité par le peuple, les humains...Mais étrangement il fut surpris de constater qu'il n'était pas seul. Quelqu'un se situait non loin de Pancratius. Il n'arrivait pas à discerner si c'était qui ou si c'était quoi. Donc si il s'agissait d'un humain ou d'un monstre mais qu'importe, il désirait y voir plus clair. Un léger sourire se forma sur son visage pendant qu'il marchait en direction de la personne qui partageait depuis maintenant quelque minutes, la rue avec un démon. Pancratius n'avait peur de rien, après tout, il était un démon. De plus il espérait que cette rencontre fortuite soit sa nouvelle cible. Au moins comme ça, il n'aura pas à chercher encore longtemps sa proie. Finalement il arriva devant une femme brune aux cheveux bouclés et relevés dans un chignon. Il était ravi, mais dissimula cette joie par un léger sourire en coin, charmeur avant tout. Les femmes...L'une de ses cibles préférées. Il voulu prendre la parole mais c'est la proie en question qui commença sous les yeux attentifs de Pancratius.

- « Tu es perdu mon mignon ? »

Cette remarque fit sourire de plus belles le démon. La situation même, était ironique. Parce qu'entre les deux, n'était-ce pas plutôt elle qui était perdue avec un démon ? Elle fixait le démon sans craintes. Elle avait l'air sûre d'elle, puissante. Elle fit un sourire au beau jeune homme mais étrangement ce dernier ne paraissait pas naturel, du moins concernant la sympathie naturelle qu'on les humains normaux. Pancratius était profondément intrigué. Qui était-elle ? Cette puissance... Il n'y avait que quelques possibilités. Soit elle était un démon, soit un vampire soit une sorcière. Elle n'était pas humaine, ça, il pouvait le certifier. Elle n'avait pas une aura humaine. Aucun humain n'avait cette puissance en lui, même les plus grands chefs. Pancratius voulait en savoir davantage mais resterait quand même méfiant.

« non non, j'ai juste eu besoin de m'écarter un peu de la foule...» Prononça t-il en posant sa main sur sa nuque. «Ah ces humains...» continua t-il cette fois-ci avec un sourire en coin.

Il avait mesuré ses mots. Il n'avait pas vraiment indiqué qu'il n'était pas un humain. Après tout même les humains critiquent les humains. Il voulait que cette situation de doute persiste, parce qu'il ne serait pas le premier à se dévoiler sur ses origines. Il désirait que ce soit elle. D'ailleurs sa recherche sur ses origines continuait. Il l'observa très attentivement. Elle n'était pas paysanne déjà car elle portait une très longue robe et de ce fait elle ne pouvait pas non plus faire parti de la bourgeoisie. Elle ne pouvait être qu'une noble. Pancratius scrutait le moindre recoin de sa possible cible avec ses yeux noirs baladeurs, attendant de voir sa réaction.



Spoiler:
 

_________________

PANCRATIUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


♦ Messages : : 95
♦ ici depuis le : : 26/01/2012
♦ Célébrité : : Helena Bonham Carter
♦ Âge du personnage : : 39 ans
♦ Situation financière : : Riche
♦ Situation Civile : : Célibataire
♦ Compétences : :
Pouvoirs d' Illusions & de Pyrokinésie.
Sortilèges, potions, malédictions, anecdotes, philtres, poisons, Enchantement.


♦ Mon ambition : :
Devenir le maitre du monde:
- Trouver un médium
- Tuer la tueuse pour affirmer sa supériorité
- Se rallier a un démon très puissant
- Acquérir le pouvoir de destruction


MessageSujet: Re: à la recherche d'une proie perdue...[PV Calliope ♥ ] Sam 4 Fév - 10:01




à la recherche d'une proie perdue...

    Le jeune homme dessina un sourire amusé suite à mon interrogation, je l'observais sans bouger, captant le moindre signe de cet individu qui était vraisemblablement amusé de voir une femme parler de la sorte, se sentirait-il supérieur à ma personne ? L'illusion était mon domaine, mais quand il était question de faire croire que j'étais une femme faible, c'était d'une simplicité sans nom. Et puisque je ne sourcillais pas, il semblait interpelé devant mon calme, je n'avais pas peur, j'étais forte mentalement cela se voyait, physiquement je l'étais aussi mais ça c'était une chose que j'étais obligé de cacher en ce bas monde, mais je ferais en sorte que cela change, que ce soit les dites « créatures » ou « monstres » qui dominent ce monde et que ce soit au tour des humains de se cacher. Je ne le quittais pas du regard ; mes yeux sombres plongeaient dans son regard, il finit par me répondre en portant sa main sur sa nuque qu'il avait besoin de s'écarter de la foule. Étrange, en général les gens aimaient la proximité, mais c'était en général. Il ajouta avec un petit sourire en coin une expression sensé me mettre la puce à l'oreille, mais j'avais déjà deviné que ce bel homme n'était en fait pas un homme. Trop beau pour être un homme peut-être. Quoi qu'il en soit il avait confirmé ma théorie, que j'aimerais pourvoir savoir un peu les choses à l'avance, ce serait un net avantage sur l'avenir, mais la voyance était un don très délicat qui est inné à la naissance et qui ne s'acquiert pas, il me fallait me procurer quelqu'un possédant ce don, et ils se faisaient rares... Je l'observais attentivement, ses yeux noirs me décryptaient de haut en bas, il semblait qu'il cherchait le détail chez moi, un indice peut-être ? Et si je n'étais pas assez méfiante ? Je savais que ça, et puis s'il était trop dérangeant à ma survie il ne me resterait plus qu'à l'éliminer. Le fait si j'étais assez méfiante était une question que je me posais très rarement ; un peu folle certes, surtout bien trop sure de moi, persuadée que rien ne pouvait m'arriver car j'étais puissante. Je n'étais pas pour autant infaillible mais ça, je l'oubliais assez souvent. Je ne pouvais cependant pas être sûre à cent pour-cent qu'il était ce que je croyais, l'aura peut-être trompeuse. Le jeune homme ne semblait pas disposé à révélé son identité ; une crainte peut-être ? C'était tout à fait compréhensible. Son regard se posa sur mes pieds, puis remonta le long de ma robe jusqu'à ma taille marquée et s'arrêta sur ma poitrine, je toussais légèrement et je lui disais d'une voix rauque :

    « Je crains être trop âgée pour vous jeune homme. »

    Il voulait jouer ? Jouons. J’adorais cela ; qui se trahira en premier ? Je lui adressais un sourire amusé quand son regard croisa le mien de nouveau. Oui, trop âgée, j’avais déjà 35 ans... Bon, 39 ans, les années passent vite, 39 ans était à cette époque un âge très avancé, peut-être me restait-il 10 ans selon la populace, mais la particularité des sorciers et sorcières, c’était que nous vivions fortement âgés, j’ignorais pourquoi, la magie conserverait-elle ? Quoi qu’il en soit, j’avais 39 ans, et le jeune inconnue paraissait avoir la vingtaine. Beaucoup plus jeune que moi, j’avais également remarqué qu’il n’avait pas d’alliance au doigt, jeune homme difficile à convaincre où un indice de plus qu’il n’était pas assez humain pour se réduire à leur coutume ridicule qu’est le mariage ? Moi-même, je n’étais pas mariée et sans descendance et je m’en portais bien. J’avais vu comme ma mère à souffert d’avoir une fille comme moi, je n’avais aucune envie de vivre sa misérable existence. L'amour lui-même me répugnait, tout ce qu'on pouvait aimer c'était la chaleur d'autrui dans un lit, mais aimer la personne pour ses qualités et ses défauts ; était une chose qui m'était totalement incompréhensible, on dit qu'il n'est jamais trop tard pour aimer, je pense qu'il est trop tard pour moi. J'avais toute mon éducation sentimentale à refaire et j'avais des projets quelque peu plus ambitieux de cela.

    « A qui ai-je l’honneur ? »

    La coutume voulait que l'homme se présente avant la femme, c'était ainsi. Mais celui-ci semblait ignorer les coutumes. Bien que je me sois exilé une vingtaine d'année avant de revenir ici, je m'étais instruit comment me conduire en présence d'humains bien que parfois cela m'était très difficile, mettre un corset était pour moi une torture sans nom, comment les femmes pouvaient-elles accepter cela ? Elles étaient tout simplement pathétiques, leur soumission me donnait l'envie de vomir ; parfois elles me rendaient visites dans ma charmante demeure qu'elles trouvaient absolument fascinante, nous prenions un thé à mon grand désarroi qui durait des heures... Elles parlaient, elles parlaient... Et de quoi je vous prie ? De choses totalement inutiles... De leur robe, de leurs cheveux, de la voisine, de leur mari, de leurs maitresses... Je devais avouer être vraiment soulagé quand elles passaient le pallier de ma porte dans le sens de la sortie et je me faisais une joie de ne pas les raccompagner jusqu'au bout du jardin. Quel soulagement de détacher mes cheveux et de retirer ce corset ridicule ; puis je me devais de nettoyer leur vaisselle. Je songeais qu'il me fallait trouver une bonne, mais il me fallait trouver une femme soumisse qui ne parlerait pas de mes étranges habitudes, crises, et de mon invité vampire. Une muette serait parfaite, mais les muettes se faisaient aussi rares que les médiums.

_________________
Calliope R. Pearl

" Nulle cause n’est perdue... s’il y a encore un pauvre fou prêt à se battre pour elle. "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: à la recherche d'une proie perdue...[PV Calliope ♥ ]

Revenir en haut Aller en bas

à la recherche d'une proie perdue...[PV Calliope ♥ ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NIGHTMARE :: Le village et ses occupants :: « Un village finit par être une personne. » :: Rues diverses-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit